Les batailles de l’hygiène. Villes et environnement : de Pasteur aux Trente Glorieuses
lundi 16 décembre 2013
Sur le Web PUF

Depuis Pasteur et l’identification du danger représenté par les microbes, jusqu’à l’urbanisation galopante des Trente Glorieuses, l’historien a traqué la naissance et la diffusion de dispositifs techniques aujourd’hui indispensables à la sécurité sanitaire et à la propreté de l’espace urbain : usines d’eau potable, stations d’épuration, installations de traitement des déchets. Ces équipements ont engendré des polémiques passionnées qui ne furent pas cantonnées aux spécialistes, mais qui ont au contraire investi l’espace public.

À travers plusieurs études de cas se dessine un tableau vivant et complexe. Les villes françaises ont connu très tôt d’intenses débats civiques et de fréquentes batailles politiques liées à l’eau et à l’assainissement urbain. Derrière ces controverses locales, toujours d’actualité, c’est un paysage de villes méconnues qui apparaît et met en lumière des localités qui ont joué un rôle phare dans la diffusion des innovations de l’ingénierie sanitaire.

Table des matières

CHAPITRE 1 : L’environnement urbain, un défi sanitaire au cœur de la « Belle Époque » L’héritage et les acquis De l’eau pure pour les citadins L’évacuation des eaux usées, un défi hygiénique longtemps négligé Gérer les ordures, un travail de Sisyphe Cas 1 : Assainir l’atmosphère urbaine jusqu’aux années 1960 : une mission impossible ?

CHAPITRE 2 : Entreprises, villes, État. Les acteurs de l’amélioration de l’environnement urbain Les réseaux de la modernité hygiénique Promouvoir un marché de la technique sanitaire Un monde compétitif Le face-à-face entre les maires et l’État L’hygiène comme ciment de l’intermunicipalité Cas 2 : Assainir Privas, un combat hygiénique et politique

CHAPITRE 3 : Entre l’expert et l’électeur L’expertise, gage de sécurité pour les décideurs politiques Opinion publique et société urbaine face aux équipements de l’édilité hygiéniste Cas 3 : Les travailleurs de l’ombre

CHAPITRE 4 : Diffusion et foyers de la technologie sanitaire Les chemins complexes de la diffusion de l’innovation sanitaire De l’histoire des vainqueurs à celle des échecs : la difficile percée de l’assainissement pneumatique Le poids de Paris Réhabiliter la petite ville de province Cas 4 : Lyon, ville hygiéniste ?

CHAPITRE 5 : Perfectionnements et vicissitudes d’une ingénierie sanitaire nationale Développement et diversifications des technologies Des spécificités nationales dans une compétition internationale La difficile naissance de l’intercommunalité hygiéniste De la crise des années 1930 aux « Trente Glorieuses » De l’innovation à l’obsolescence, le triste destin des équipements du génie sanitaire Cas 5 : La verdunisation ou le rêve inachevé d’un inventeur patriote

Conclusion

Bibliographie

Annexes

Index

L’auteur. Maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Lumière-Lyon 2, ancien élève de l’ENS de Lyon, Stéphane Frioux est chercheur en histoire urbaine et en histoire environnementale au LARHRA. Secrétaire du Réseau universitaires de chercheurs en histoire environnementale, Le RUCHE, il est aussi membre de l’AHPNE et représentant pour la France et membre du bureau de la Société Européenne pour l’histoire environnementale. Il a déjà publié, avec Patrick Fournier et Sophie Chauveau, Hygiène et santé en Europe de la fin du XVIIIe siècle aux lendemains de la Première Guerre mondiale (SEDES, 2011).

ISBN : 978-2-13-061786-0