Des savants pour protéger la nature
La Société d’acclimatation (1854-1960)
mercredi 21 octobre 2015

Le livre de Rémi Luglia documente l’histoire de la Société nationale d’acclimatation durant un siècle, avant qu’elle ne devienne la Société nationale de protection de la nature que nous connaissons. Cette mutation de la société, de l’acclimatation vers la protection, remonte au tournant du XIXe siècle, sous l’influence de son président d’alors, Edmond Perrier, par ailleurs directeur du Muséum National d’Histoire Naturelle. Le souci de protection de la nature ne date donc pas des années 1960 en France, avec l’émergence de l’écologie politique. C’est ce que tend à démontrer son auteur. Mais celui-ci s’attache aussi à montrer, à côté des premières réalisations de la société, la créations de réserves naturelles avant tout statut officiel (Sept-Iles, Camargue, Néouvielle, Lauzanier) et l’organisations des premiers congrès internationaux de protection de la nature (1923, 1931), les limites de son influence dans l’enracinement de la protection de la nature en France jusque dans les années 1960.

Publié aux Presses Universitaires de Rennes

L’auteur, Rémi LUGLIA, est agrégé et docteur en histoire. Il est membre associé du Centre de Recherche d’Histoire Quantitative, UMR 6583 (CNRS / université de Caen Basse-Normandie). Il est administrateur de l’AHPNE.