1971 - 2021 : Les 50 ans du ministère
de l'environnement

Présentation

Historique

Thématiques

Carte

Galerie

Ressources

Actualités
MENU


Fonds "Chauve-qui-peut", 1997-2018

Suivant

Dossiers conservés dans les locaux de l’association

Inventaire détaillé (format pdf - 90.5 ko - 04/12/2018)

1. Zone d’identification
1.1. Type d’entité
Association
1.2. Forme autorisée du nom
Chauve-qui-peut
1.3 Autres formes de nom
2. Zone de la description
2.1. Dates d’existence
1997- aujourd’hui
2.2. Histoire
Peu avant la création de « Chauve-qui-peut », Laurent Arthur et Michèle Lemaire (Direction du Muséum d’Histoire naturelle de Bourges) et Jean-Jacques Chaut, tous trois spécialistes des chauves-souris, décidèrent de soutenir financièrement la strcuture « Bats » dans l’Indre, afin de participer activement à la protection de l’espèce.

L’association « Chauve-qui-peut » est finalement créée en 1997 dans le but de servir de « banque » pour aider à la conservation et à la préservation des colonies de chauves-souris dans le département du Cher. Afin de remplir cet objectif, l’association a dégagé des fonds propres grâce aux bénéfices de la vente de jeux, achetés à l’occasion d’une importante exposition au Muséum d’Histoire naturelle de Bourges. Ce premier apport financier a été ensuite complété par des droits d’auteurs perçus sur des photographies de chauves-souris, des ventes de produits, des dons privés et des subventions. L’association perçoit également des revenus provenant d’actions particulières, d’expertises et de ventes de données à des tarifs avantageux contre des connaissances pour des études. Ces études sont commandées par des bureaux d’études dans le Cher, des collectivités (Conseil Régional Centre - Val de Loire et Conseil départemental du Cher), des services déconcentrés de l’État (DREAL) ou des entreprises. L’ensemble de ces modes de financement sont d’ailleurs toujours d’actualité.

Depuis l’année 20001, « Chauve-qui-peut » mène des actions d’urgence (« programmes d’aide ») en faveur des chauves-souris. L’efficacité de ses interventions est due à son autonomie, son indépendance et à sa faculté de pouvoir débloquer des fonds très rapidement.

Vers 2007, « Chauve-qui-peut » prend une dimension internationale en menant des programmes internationaux, notamment au Burkina Fasso, au Cameroun ou au Bénin pour encourager la préservation des colonies de chauves-souris et pour aider les personnes faisant appel à l’association.

« Chauve-qui-peut » va prochainement évoluer avec le projet d’une structure associative (« Chiroveille ») au champ plus large (réalisation d’études, publication, journées d’étude).

2.3. Lieu
Mme Lemaire - L’Observatoire
22, Rue Ranchot
18000 Bourges
2.4. Statuts juridiques
Association loi 1901..
2.5. Fonctions et activités
Depuis sa création, l’association n’a pas vocation à faire du militantisme. Elle souhaite surtout apporter une aide aux chauves-souris lorsqu’il y a conflit d’usage ou problème de cohabitation avec l’homme (l’espèce peut être source de nuisances). Elle consacre ainsi environ 6000 euros par an dans la protection de sites.
« Chauve-qui-peut » priorise ainsi le dialogue en faisant notamment du travail de lobbying pour par exemple obtenir des contreparties lors de l’aménagement de la rocade nord de Bourges. L’association va donc rarement devant les tribunaux (elle n’a porté plainte qu’à trois reprises pour des cas de destruction d’espèces).
« Chauve-qui-peut » assume sa discrétion en matière de communication pour se consacrer pleinement à son rôle de « banque » en faveur de la conservation et préservation les colonies de chauves-souris dans le Cher et aussi pour conserver son autonomie et indépendance. Pour autant, l’association est reconnue dans la région centre et s’inscrit comme la pièce financière du réseau de protection de chauve-souris dans le département du Cher. « Chauve-qui-peut » a également une dimension internationale en raison des actions qu’elle mène notamment en Afrique.
Les principales actions et activités de l’association sont les suivantes :
Programmes d’aide aux chauves-souris dans le département du Cher : aménagements de gîtes avec des entrepreneurs et des artisans (pose de bâche au sol, aménagement de grenier, etc. comme à l’abbaye de Blairon pour l’aménagement d’une colonie de sérotines pour 3000 euros).
Programmes d’aide aux chauves-souris à dimension internationale (« Chauve-qui-peut » investit environ 500 euros par an au Burkina Fasso et encourage et aide à la protection des colonies de chauves-souris dans de nombreux pays tels que le Cameroun ou le Bénin).
Aide à la valorisation et assistance financière pour le Muséum d’Histoire naturelle de Bourges lors d’acquisitions (ex. : gravures de François Saint-Hilaire).
Promotion des structures de soins pour les chauves-souris.
Gratifications à des personnes ayant oeuvré à la protection des chauves-souris.
Acquisitions de terrains au niveau de la rocade de Bourges en connexion avec la zone Natura 2000 pour favoriser la biodiversité.
Travail de lobbying (blocage de la construction d’un parc de loisirs et d’un projet de fast-food à Bourges, rôle dans le détournement de la rocade de Bourges).
Découvertes de nouvelles colonies grâce aux aménagements réalisés dans le cadre de programmes d’aide.
Réalisation d’analyses et d’études pour des programmes scientifiques.
Paiement de bus pour des écoles dans des communes éloignés de Bourges pour les « rencontres chauve-souris ».
Depuis sa création, l’association a mené et soutenu les programmes d’aide aux chauves-souris suivants :
2000-2002
- Plantation de noyers et de tilleuls aux entrées d’une cavité souterraine (Charly, Cher)
- Pose d’une bâche dans une grange pour une colonie de Grands rhinolophes (Vornay, Cher )
- Bâche dans un grenier pour maintenir une colonie de Sérotines (Loye sur Arnon, Cher)
- Pose d’une bâche au sein d’une colonie de Pipistrelles ( commune de Foëcy, Cher)
- Réouverture d’un clocher pour une colonie de Sérotines (St Eloy de Gy, Cher)
- Maintien d’un accès à un site d’hibernation de Petits Rhinolophes (Bourges, Cher)
- Prise en charge d’une chiroptère pour maintenir une colonie de Petits rhinolophes
- Pose d’une gouttière anti-guano sous une colonie de Sérotines (commune de Villabon, Cher)
- Plantation d’une haie protéger l’entrée d’un site d’hibernation (commune de Charly, Cher)
2003-2006
- Participation à la pose d’un plancher sur une colonie d’oreillards (Dampierre en Crôt, Cher )
- Pose d’un plancher sous une colonie de Sérotines (Loye sur Arnon , Cher )
- Construction d’un mini-grenier à Sérotines (Bengy sur Craon, Cher)
- Percement d’un accès à une colonie de Sérotines (St Eloy de Gy, Cher)
- Occultation d’un éclairage pour rendre un accès aux Sérotines (Lugny Bourbonnais, Cher)
- Travaux pour le maintien d’une colonie de sérotines (Colombiers, Cher)
- Pose d’un plancher sous une colonie de M.emarginatus (Sancoins, Cher)
- Travaux pour le maintien d’une colonie de Sérotines (Bengy, Cher)
- Pose d’une cloison pour une colonie de Pipistrelle (Nohant en Graçay, Cher)
- Cloison isolante pour une colonie mixte rhinolophes / échancrés (St Denis de Palin, Cher)
- Pose d’une bâche dans un grenier pour une colonie de Sérotines communes (Ménétréol, Cher)
2007-2011
- Participation à la création d’un réseau associatif pour les chauves-souris au Cameroun
- Pose d’un plancher dans une colonie de Sérotines (St Amand-Montrond, Cher)
- Aide au réseau chauves-souris de Madagascar
- Pose d’une chiroptière sur colonie de Grand murins (Vignoux sur Barangeon, Cher)
- Participation à la formation d’un réseau chauve-souris au Bénin
- Aide au réseau chauves-souris du Cameroun
- Isolation d’un grenier de Sérotines (Loye sur Arnon, Cher)
- Aménagement d’une chiroptière pour une colonie de Grands murins (Cher)
- Aménagement pour le maintien de 200 Noctules de Leisler (Sidiailles, Cher)
- Aménagement d’un grenier suspendu pour une colonie de Sérotines (St Amand, Cher)
- Participation à la construction d’une tour à chauves-souris au Bénin
- Participation à l’isolation pour une colonie de Pipistrelles (Jars, Cher)
- Aide au réseau Malgache
2012-2014
- Aménagement d’une passerelle métallique de guidage sur une rocade (Bourges, Cher)
- Aménagement sur un gîte à Sérotine commune (St Amand-Montrond, Cher )
- Pose d’un nichoir géant pour une colonie de Noctules communes (Culan Cher)
- Achat de 5 nichoirs de substitution pour les particuliers
- Pose d’un plancher sous une colonie de 150 sérotines
- Aménagement sur colonie de pipistrelles + pose nichoir substitution
- Aménagement et programme de sensibilisation pour les chauves-souris du Burkian-Fasso
- Aménagement accès sur colonie mixte de 400 Rhino-échancrées (St Denis de P. Cher)
- Pose de gîtes de substitution pour une colonie de Barbastelles (pose de deux gîtes en bénévolat)
- Changement de l’isolation sur colonie de 160 Leisler (Sidiailles, Cher)
2015-2018
- Aménagement gîte à 40 sérotines (Farges-Allichamps, Cher)
- Pose ouate cellulose sur gîte 150 Sérotine commune (Dun sur Auron, Cher )
- Pose d’une grille sur colonie de 400 Rhino-échancrées (St Denis de P. Cher)
- Mise en place d’une toiture-accès sur colonie 250 Grands murins (Mareuil Cher)
- Pose d’un plancher pour une colonie de 500 Grands Murins (Morogues)
- Installation d’une pièce gîte pour une colonie de 800 Grands Murins (La Guerche)
- Changement de l’isolation sur une colonie de sérotines (St Amand)
- Pose d’un gîte prototype sur chien-assis (Sidiailles)
2.6 Textes de référence
Statuts
2.7 Organisation interne
Pour plus d’efficacité, l’association a pour particularité de n’avoir aucun adhérent et de seulement compter sur les membres de son bureau qui sont les suivants :
Président : Jean-Jacques Chaut
Trésorier : Laurent Arthur
Secrétaire : Michèle Lemaire
Membres d’honneur : Patrick Hafnner, Gunther Capo
3. Zone des relations
3.1. Collectivités, personnes ou familles associées
Muséum d’Histoire naturelle de Bourges (structure institutionnelle par laquelle il est possible de contacter l’association).
Monde associatif (dont Associations de Chireptologues et Indre Nature).
4. Zone du contrôle
4.1. Identification de la notice d’autorité
Auteur : Association Histoire de la Protection de la Nature (AHPNE).
4.3. Règles ou conventions
ISAAR (CPF).
4.6. Dates de création, de révision ou de dissolution
Octobre 2018.
4.7. Langue(s) et écriture(s)
Français
4.8. Sources
Laurent Arthur, trésorier de Chauve-qui-peut et Directeur adjoint du Muséum d’Histoire naturelle de Bourges.

Présentation du contenu conservé par "Chauve-qui-Peut"
Statuts ;
Liste des actions et de leur financement intitulée « Programmes d’aide aux chauves-souris soutenus par « Chauve-qui-peut » » (sous format numérique) ;
Contre-rendu d’AG (1999-2018) : 1 classeur ;
Livre de Compte.
Identification du fonds et conditions d’accès :
Dates extrêmes

1997-2018
Métrage linéaire conservé
Environ 0.10 ml
Stockage bureautique conservé
Volume non renseigné (comprends notamment le Programmes d’aide aux chauves-souris soutenus par « Chauve-qui-peut »)
Accroissement
Fonds non clos.
Mode de classement et état de conservation.
Bon état de conservation.
Localisation physique
Chez les membres de l’association.
Modalités d’accès
Sur demande :
Téléphone (numéro du Muséum d’Histoire naturelle pour joindre Laurent Arthur) : 02 48 65 37 34
Courriel : laurent.arthur@ville-bourges.fr