1971 - 2021 : Les 50 ans du ministère
de l'environnement

Présentation

Historique

Thématiques

Carte

Galerie

Ressources

Actualités
MENU

Année européenne de la conservation de la nature


Les buts de l’année étaient :
— d’une part, susciter dans l’esprit des Européens le sentiment d’être personnellement et socialement dépositaire de leur patrimoine naturel grâce à une meilleure connaissance de l’importance des ressources naturelles et de l’étendue des effets des facteurs humains sur ces ressources, et
— d’autre part, faire prendre conscience de la tendance de l’homme à modifier, voire
même détruire, l’environnement naturel ainsi que de la nécessité de prendre des mesures à long terme pour une gestion rationnelle des ressources naturelles.
L’année européenne a débuté à Strasbourg par l’ouverture d’une conférence européenne sur la conservation de la nature au siège du Conseil de l’Europe du 9 au 12 février 1970.
Elle a été suivie par plus de 300 participants de 27 pays dont les représentants des dix-huit pays membres du Conseil de l’Europe, de certains pays non-membres invités ainsi que des organisations internationales, tant gouvernementales que non-gouvernementales et de nombreux représentants de l’industrie, de l’agriculture, des associations de protection de l’environnement.
Les débats présidés par Louis Leprince Ringuet ont été orientés vers quatre thèmes principaux : les agglomérations urbaines, l’industrie, l’agriculture et les forêts, les activités de loisirs.
Pendant l’année, des activités nationales ont été déployées dans les dix-huit pays membres ainsi qu’en Espagne, au Portugal et en Finlande, où des Comités nationaux d’action avaient été créés. Ces activités ont fait une large place à l’information et à l’éducation de la jeunesse et du grand public. Toutes les parties prenantes de la société étaient présentes.
Des conférences, des émissions de radio et de télévision, des articles de presse, des journées consacrées à la nature et un grand nombre de publications ont eu pour objet de susciter l’attention des citoyens sur les problèmes posés par la conservation de la nature et les questions environnementales.
Au titre des résultats à mettre au compte de la conférence dans cette période pionnière, il faut remarquer qu’elle donna lieu à une déclaration comportant une trentaine de recommandations parmi lesquelles figurait la création dans chaque État d’un ministère de l’Environnement.

Au sommaire du numéro spécial NATUROPE ci-joint, le bulletin du Centre européen d’information pour la conservation de la nature :

- Éditorial de Louis Leprince-Ringuet, président de la conférence
- La conférence européenne de la conservation de la nature
- L’aménagement de l’environnement naturel de l’Europe
- Le message du président américain Richard Nixon
- La conservation de la nature en Europe orientale
- L’année européenne de la conservation de la nature : aboutissement ou point de départ ?